Soirée #VeilleConnect : posture et bons usages de la #veille

Veille Connect

J’interviens aujourd’hui dans le cadre de la soirée Veille Connect qui réunit à Lyon 120 professionnels de la veille. Mon intervention est intitulée Veille ou Voyance : que choisir pour maîtriser votre avenir ? Pour la préparer, je suis parti de l’article qui porte le même titre, afin d’en adapter le contenu au public de veilleurs. La forme est volontairement légère : un historique de l’évolution de la veille suivi d’un match en cinq rounds pour comparer les points forts et faibles des deux pratiques. J’ai souhaité utiliser ce prétexte pour expliciter certains bons usages de la veille, avec l’espoir de proposer une approche synthétique et consensuelle du métier de veilleur et ainsi de poser les bases d’échanges ultérieurs entre professionnels.

La veille, c’est d’abord une posture vis à vis des informations

Etant désormais plus souvent en contact avec mes clients et prospects qu’avec mes collègues et concurrents, je n’ai plus de relations Posture du veilleurrégulières avec suffisamment de professionnels de la veille pour connaître l’intégralité de leurs problématiques et de leurs méthodes actuelles. Jusqu’à maintenant, les veilleurs que j’ai rencontré partagent cependant, à des degrés divers, les composantes de ce que j’appelle la posture du veilleur. Cette posture se définit en trois mots : Curiosité ; Analyse et Imagination. Ces qualités ne sont certes pas suffisantes pour faire un bon veilleur, mais elles me semblent toutefois des conditions préalables pour faire ce métier en y trouvant un minimum d’intérêt, et donc pour le faire avec enthousiasme et efficacité. J’ai hâte d’échanger avec des veilleurs de tout Rhône-Alpes pour connaître leur avis sur ce point.

De l’importance d’être pédagogue avec ses clients et partenaires

Au travers des cinq rounds du match virtuel que je commente entre la veille et la voyance, j’adresse des problématiques qui me Round 2 _ les clientssemblent importantes pour le développement de la veille : les compétences ; les clients ; les objectifs ; les résultats et la communication.
Les lieux communs que j’utilise en ce qui concerne la voyance me permettent de mettre exergue les points forts de la veille, comme la possibilité d’en mesurer les résultats ou de transmettre ses compétences, mais également d’en souligner certaines faiblesses, comme la difficulté à communiquer efficacement sur ce sujet qui ne génère que peu d’images fortes et encore moins d’anecdotes éclatantes ou à en démontrer la valeur ajoutée a priori.

Parler simplement de la veille : une gageure

L’exercice qui consiste à passer ainsi de l’écrit, mon domaine de prédilection, à l’oral a d’ores et déjà été enrichissant, quel que soit l’accueil que l’audience voudra bien faire à ma présentation. Si je n’ai pas appris qu’il était difficile de parler de veille, j’ai une fois de plus constaté à quel point il pouvait être ardu d’en parler simplement, et je sais que mon argumentaire commercial n’en sera désormais que plus clair et, je l’espère, convaincant.

Publicités

À propos Christophe Doré
Consultant et formateur en veille stratégique et communication écrite, j'accompagne les entreprises, associations et collectivités dans la résolution de leurs problématiques d'émission et de réception d'informations : rédaction, recherche, analyse, diffusion de données utiles à leur fonctionnement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :