Le ROI de la #veille ou la quête du Graal via @AurelieRoulet

Le ROI de la #veille ou la quête du Graal

Sur son blog ID en stock, et plus précisément dans cet article, Aurelie Roulet suggère d’utiliser le tableau de bord prospectif, ou Balanced Scorecard, pour obtenir une évaluation du retour sur investissement (Return on Investment : ROI) de la veille pour une entreprise.

Cet outil, qui permet d’étudier la pertinence d’un investissement à l’aune de critères autres que purement financiers, semble effectivement fonctionnel. Comme elle l’écrit, « la fonction veille pourra mettre en avant des bénéfices tels qu’un meilleur partage des connaissances ou des gains de temps pour d’autres services ».

Il reste cependant à espérer que la généralisation hypothétique de tels critères d’évaluation ne déplace pas le problème de l’évaluation du ROI de la veille vers l’évaluation du ROI du partage des connaissances et des gains de temps.

Publicités

À propos Christophe Doré
Consultant et formateur en veille stratégique et communication écrite, j'accompagne les entreprises, associations et collectivités dans la résolution de leurs problématiques d'émission et de réception d'informations : rédaction, recherche, analyse, diffusion de données utiles à leur fonctionnement.

One Response to Le ROI de la #veille ou la quête du Graal via @AurelieRoulet

  1. En effet, la rentabilité reste un aspect primordial à considérer dans le cadre de l’évaluation d’un service. Il ne sert à rien de viser la performance au niveau opérationnel si l’entreprise ne répond pas à sa finalité de générer du profit pour ses actionnaires. Ainsi, l’aspect financier reste bien présent dans la vision multidimensionnelle de la performance proposée par la Balanced Scorecard. Kaplan et Norton souligne que « A failure to convert improved operational performance, as measured in the scorecard, into improved financial performance should send executives back to their drawing boards to rethink the company’s strategy or its implementation plans. ». Ils admettent toutefois que les liens entre performance opérationnelle et financière ne sont pas aisé à établir : « The challenge is to learn how to make such explicit linkage between operations and finance. Exploring the complex dynamics will likely require simulation and cost modeling. ». Et c’est bien là le challenge que devrait relever un outil approprié d’évaluation de la veille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :